Le village de Sarrazac

Village blotti au fond du vallon qui a traversé le temps, des gallo-romains à l'invasion des Wisigoths en 411. Les sarcophages du Vème et VIème siècle découverts près du bourg indiquent la présence d'un cimetière mérovingien. Sarrazac fut mentionné vers 823 par Raoul de Quercy, archevêque de Bourges, sa sœur Emma fut abbesse du monastère qui se trouvait sur Sarrazac.

Au IXème siècle, le comte Raoul (Rodulfe) de Turenne demanda à être enterré dans l'église St Geniès.

Sarrazac était rattachée à la vicomté de Turenne dont elle fut le siège du parlement. Il semblerait que la tour carrée, derrière l'église appartenait à la maison seigneuriale.Il semble qu'il y ait eu une Famille de Sarrazac, on trouve un Gaubert de Sarrazac en 1169.

Sarrazac aurait été un village fortifié vers le XIIème siècle. Sarrazac perdit ses privilèges lors de la cession de la Vicomté, en 1738, au roi de France ce qui fragilisa l'économie du village.

Sarrazac a été chef lieu de canton, pendant la Révolution de 1790 à 1800.

 

L'église Saint-Geniès

Inscrite aux Monuments Historiques depuis 1947, mentionnée au Cartulaire de Beaulieu sur Dordogne, au IXème siècle. Elle paraît avoir été édifiée sur l'emplacement de l'église primitive qui, elle, remonterait à la plus haute antiquité.

Elle comprend une nef à deux travées à voûte romane, un chevet à pans coupés orné d'une voûte en étoile et deux chapelles doubles issues d'un remaniement gothique du XVème ou XVIème siècle (restaurées entre 1996 et 2008). Le chœur semble avoir été refait au XVème siècle.

D'aspect austère, les murs rustiques sont percés d'étroites fenêtres, qui contrastent avec l'architecture intérieure élaborée et la présence de fresques sur les voûtes des chapelles, du chœur et de la grande nef (Les Béatitudes).

L'église de Sarrazac coté nord
L'église de Sarrazac coté nord
L'église de Sarrazac depuis la place Taillardat
L'église de Sarrazac depuis la place Taillardat
Intérieur de l'église
Intérieur de l'église