Réunion publique assainissement à L'Hôpital Saint-Jean

Présentation sur l'assainissement
Présentation sur l'assainissement
Une assistance à l'écoute
Une assistance à l'écoute

Vendredi 24 avril 2015 à 18h, le Maire de Sarrazac avait réuni les habitants du bourg de L’Hôpital Saint-Jean pour leur présenter les conditions de raccordement au réseau d’assainissement suite aux travaux qui viennent de s’achever. En marge de cette réunion, H. Fenni a informé l’assistance que les travaux de réfection de la chaussée allaient commencer lundi 27 avril  et qu’avant l’été 2016, le Conseil Départemental s’était engagé à refaire la chaussée entièrement dans la traversée du bourg.

Après un bref historique sur ce dossier et un point rapide sur le fonctionnement du bourg de Sarrazac où 90% des raccordables se sont raccordés en 18 mois, il a présenté les réseaux, les postes de refoulement dans les rues de L’Hôpital St-Jean ainsi que la station d’épuration.

Un point financier a été fait : Les travaux ont coûté à la commune 133 874, 33 euros pour le bourg de Sarrazac et 294 942, 65€ pour celui de L’Hôpital St-Jean. Un budget autonome a été créé, différent donc du budget communal. Pour financer ces travaux différents emprunts ont été contractés sur 15 ou 30 ans.

Par an, il y aura 28 156,57 € à rembourser, majorés de 4000 € pour les frais de fonctionnement des stations, soit 32 156,57 € au total.

La moyenne de la consommation en France par foyer est de 120 m3, sur la commune, cette moyenne est de 100 m3. Cette moyenne a permis de calculer le montant annuel de l’abonnement par foyer : 152 euros avec un prix du m3 de l’eau assainie à 2,05 €.

Ce budget et ces montants ont été calculés au plus juste pour que chacun paye le moins possible même si ces sommes sont importantes. Cela implique, et le Maire a insisté sur cet élément, que tous ceux qui sont raccordables, se raccordent afin que l’équilibre budgétaire soit maintenu. En cas de déséquilibre, en 2017, le Conseil municipal sera dans l’obligation d’augmenter les montants annoncés supra.

Pour se raccorder, le délai est fixé à deux ans, à compter du lundi 04 mai 2015, date du début des raccordements. Une taxe de raccordement sera exigée par la perception de Martel d’un montant de 1350 € payable en une ou trois fois selon les desiderata des habitants.

En cas de non raccordement au bout de la période de deux ans, le prix de l’abonnement sera exigé la première année puis deux fois ce prix la deuxième année.

Le raccordement est à effectuer soit par un plombier soit par l’abonné lui-même. Il est important à ce moment là, de relever son compteur d’eau et de donner la date du raccordement au secrétariat de la Mairie.

 

Le Maire a ensuite répondu aux questions des habitants présents :

  • Un caniveau pour drainer l’évacuation des eaux de pluie va être construit entre la maison de la famille Kornprobst et le carrefour central du bourg.
  • Pour les personnes en grande difficulté financière, chaque dossier sera étudié au cas par cas et tout sera fait pour aider ces personnes à régler leur du.
  • Si une personne possède deux maisons séparées dans le bourg, il faudra payer deux taxes de raccordements.
  • Le chemin de Pech Graval, au départ du restaurant Goursat sera remis à niveau dans les prochains jours.
  • Le budget dont la commune a disposé pour refaire l’assainissement n’a pas permis de faire un caniveau central pour mieux collecter les eaux pluviales mais les collecteurs d’assainissement ont été installés suffisamment profond pour permettre que ce soit réalisé dans les années futures.
  • La Mairie sera attentive à l’évacuation des eaux pluviales au niveau du point bas situé près de la place de l’Eglise.
  • Le Maire a précisé qu’il avait été très difficile d’obtenir les subventions. Sarrazac est un des derniers villages du Lot à en avoir autant bénéficié.
  • Le percepteur a informé la Municipalité que ces deux opérations (Sarrazac et l’HSJ) d’un montant total d’1,4 M€ était un enrichissement de la commune au niveau de son patrimoine. Avoir un réseau collectif, c’est un capital supplémentaire.

 

Habib Fenni a conclu cette réunion en demandant une nouvelle fois aux familles présentes de se raccorder dans les deux années qui arrivent comme c’est le cas sur Sarrazac.