Préparation de l'organisation scolaire 2016- 2017

Les Maires et les enseignants face aux parents d'élèves
Les Maires et les enseignants face aux parents d'élèves
Une partie de l'assistance
Une partie de l'assistance
De nombreux parents d'élèves présents
De nombreux parents d'élèves présents

Près d’une centaine de personnes étaient présentes ce 16 février 2016 à la salle polyvalente de l’Hôpital Saint-Jean où Habib Fenni, maire de Sarrazac, avait convié ses collègues Guy Louradour, maire de Cressensac et Jean- Louis Pradelle, maire de Cazillac, ainsi que les six institutrices concernées, pour faire, à l’intention des parents d’élèves, un point d’étape détaillé sur la nouvelle organisation scolaire mise en place à l’initiative de l’Inspection d’Académie.

Dans une première séquence, Habib Fenni a projeté et commenté les tenants et aboutissants de la situation actuelle :

Septembre 2014 : L’Inspection d’Académie amorce un remaillage scolaire sur l’ensemble du département, comme conséquence de la baisse démographique constatée dans le Lot depuis plusieurs années. Après signature d’un protocole avec les élus lotois, le nombre de postes à supprimer est réduit de 48 à 18 sur 3 ans (-7 en 2015, -6 en 2016, -5 en 2017) en contrepartie d’efforts ciblés (suppression ou réduction du nombre d’écoles à une ou deux classes, regroupements recherchés sur des communes centres…).

Vers un regroupement Cressensac- Sarrazac : Ces orientations incitent Cazillac à rompre le RPI qui l’unissait à Sarrazac depuis 1977 au profit d’un rapprochement avec les Quatre Routes. Dans le même temps, Baladou et Cuzance, jusqu’ici en RPI avec Cressensac, souhaitent se rapprocher de Martel.

Emerge alors naturellement l’idée d’un rapprochement entre Cressensac et Sarrazac, non validé en l’état par l’Inspection Académique car les 5 classes concernées auraient moins de 100 élèves. Un poste devrait être supprimé soit à Cressensac, soit à Sarrazac.

Nous apprenons alors que le rapprochement souhaité de Cazillac avec les Quatre Routes n’a pas été validé par les 5 communes incluses actuellement dans ce RPI.

Où en sommes-nous pour la rentrée 2016 ?

Pour la rentrée à venir, les trois communes de Cressensac, Sarrazac et Cazillac seront regroupées de fait. L’ensemble ainsi constitué comprendra 6 classes (3+2+1) pour un total de 132 élèves (chiffres provisoires, hors TPS et hors apports des communes environnantes).

Les institutrices concernées se sont réunies et travaillent sur plusieurs scénarios. L’idée est d’éviter des classes trop chargées et de viser des classes à 1 ou 2 niveaux (complémentaires).

Les transports : Deux points ont été confirmés,,maintien du principe de la gratuité pour 2016 et celui du porte-à-porte, avec des points de ramassage qui restent à organiser.

Les garderies : Quatre lieux sont prévus ouverts le matin et le soir, à Sarrazac, L’Hôpital Saint Jean, Cazillac et Cressensac.

Le périscolaire : RDV pris avec le Rionet, pour harmoniser les activités entre les différents sites.

La cantine scolaire : Transport des repas assuré en liaison avec le collège de Martel.

Habib Fenni conclut sa présentation en soulignant le souci des élus d’informer les parents d’élève avant les vacances de février. Il regrette que l’Inspection Académique se soit arcboutée sur une logique purement comptable et ait ignoré les enjeux territoriaux de l’organisation scolaire.

Guy Louradour souligne l’intérêt d’un regroupement des pôles scolaires de Cressensac et Sarrazac en évoquant la perspective d’une réunion future des communes de Cressensac et Sarrazac, conformément aux orientations définies par l’Etat pour accélérer la création de « communes nouvelles ». M. Louradour a renouvelé son accord pour la construction d’une école neuve à l’Hôpital Saint-Jean afin d’équilibrer les structures scolaires sur cette future commune nouvelle.

Jean-Louis Pradelle indique que l’éclatement de l’ancien RPI était devenu inéluctable à ses yeux compte tenu  des orientations définies par l’Inspection Académique. Il prend acte, pour la rentrée 2016, de la non-intégration de Cazillac dans le RPI des Quatre-Routes.

Il confirme la liberté laissée aux parents d’élèves de Cazillac d’inscrire leurs enfants dans les écoles de Cressensac / Sarrazac / L’Hôpital Saint Jean et confirme le maintien de la gratuité des transports, en toute hypothèse, pour 2016/2017.

La parole est laissée alors aux parents d’élèves.

De la discussion émerge l’idée que la réorganisation scolaire impulsée par les services de l’Etat aurait dû suivre et non précéder la définition éventuelle de «  communes nouvelles ». De nombreux parents soulignent aussi que l’intérêt des enfants (temps de transport…) ait été relégué au second plan et regrettent l’absence de visibilité pour les années suivantes, préjudiciable notamment pour les familles ayant des enfants dans plusieurs cycles.

Conclusion 

Sur la proposition d’Habib Fenni, il est décidé de faire parvenir aux parents d’élèves, dès après les vacances de février, des fiches de pré-inscription qui permettront aux institutrices, en lien avec l’Inspection Académique, de prédéfinir la composition des classes site par site.

Une nouvelle réunion des parents sera organisée avant les vacances d’été pour les informer de la configuration des classes, site par site, pour l’année scolaire 2016 - 2017.