Commémoration du 11 novembre 1918 (2015)

Des habitants attentifs
Des habitants attentifs
Moment de recueillement
Moment de recueillement
Discours du Maire
Discours du Maire
Enfants et adultes se recueillent
Enfants et adultes se recueillent

Jeudi 11 novembre 1915, en France

En Artois, nos tirs de barrage ont arrêté une attaque ennemie dans le bois de Givenchy.

En Champagne, après un violent bombardement, l'ennemi a tenté deux assauts contre nos positions de la butte de Tahure. Le premier, immédiatement arrêté, n'a pu aborder nos tranchées. Le second, après y avoir pénétré sur un point, a été rejeté par une contre-attaque.

Combats de bombes et de grenades en Argonne orientale (Vauquois, Malancourt).

Entre Meuse et Moselle, nos batteries ont riposté à la canonnade ennemie et dispersé une colonne d'infanterie en marche. (Source Internet)

Se souvenir pour ne pas oublier notre passé, notre histoire.

Habib Fenni, Maire de Sarrazac a commencé son allocution en ayant une pensée pour Mme Odette Baussian, décédée il y a quelques semaines, le premier septembre, qui ne manquait pas ces cérémonies traditionnelles de commémoration.

Dans la foule nombreuse où se mêlaient enfants de l'école, jeunes et anciens, le Maire a rappelé quelques faits de ce douloureux conflit qui a fait près de 100 millions de morts. Malheureusement deux décennies après qu'il se soit arrêté, les combats reprenaient pour de nouvelles heures de douleurs dans une longue période de guerre.

De cette " grande guerre " qui a marqué la fin de la primauté de l'Europe dans le monde, il ne reste plus de survivant, le dernier français, Lazare Ponticelli est décédé en 2008 à 110 ans. Mais il est de notre devoir d'entretenir le souvenir par delà ces cérémonies pour toutes les générations qui n'ont pas connus la guerre et ses horreurs.

Dans ces mots au peuple sarrazacois, Habib Fenni a aussi eu une pensée pour nos soldats qui meurent aujourd'hui encore en défendant la patrie sur les différents théâtres d'opérations où notre pays est engagé.

Vive la France au sein d'une Europe pacifiée, vive la paix dans la justice et le respect de chacun, c'est en ces mots que le Maire a conclu son discours avant de lire la lettre du Secrétaire d'Etat, chargé des Anciens Combattants et de la Mémoire, M. Jean-Marc Todeschini.

Un dépôt de gerbes a été effectué puis, Jean-Michel Savignac, Premier Adjoint a égrainé, selon la tradition, la liste des personnes de la commune, mortes pour la France.

La Marseillaise, chantée par l'ensemble de la population présente, a conclu cette cérémonie qui s'est déroulée sous un soleil radieux et une température très agréable pour la saison.

Une partie de l'assistance
Une partie de l'assistance
Hommage aux morts de la grande guerre
Hommage aux morts de la grande guerre