Commémoration du 08 mai 1945 (2016)

Des habitants attentifs au discours de leur Maire
Des habitants attentifs au discours de leur Maire
Pendant le discours du Maire au square du souvenir
Pendant le discours du Maire au square du souvenir
Moment de recueillement sur la place H. Taillardat
Moment de recueillement sur la place H. Taillardat
Messieurs Fenni et Rieu déposent une gerbe
Messieurs Fenni et Rieu déposent une gerbe
Une partie de l’assistance
Une partie de l’assistance

Conformément à la tradition, c'est avec le Maire et des habitants de Cazillac qu'a commencé la commémoration du 08 mai 1945, place Henri Taillardat devant une foule plus clairsemée qu'à l'accoutumé.

En présence de deux porte-drapeaux, Charles Laymarie et Georges Labroue de Cazillac, Habib Fenni a remercié tous les participants et rappelé les faits historiques qui ont amenés la fin de la seconde guerre mondiale.

Elle s'est terminée officiellement en Europe le 8 mai 1945, à 23h01 (heure allemande), au lendemain de la capitulation sans condition de l'Allemagne nazie, signée le 7 mai à Reims.

Elle laisse un bilan sans équivalent dans l'Histoire avec plus de cinquante millions de morts militaires et majoritairement civils (400.000 Américains, autant de Britanniques, 600.000 Français, huit millions d'Allemands, dix à vingt millions de Soviétiques etc.).

Citant tour à tour, le général Charles de Gaulle, Jean Moulin puis Simone de Beauvoir, le Maire de Sarrazac a salué les 71 ans écoulés depuis cette signature en paix sur notre continent.

Ensuite il a lu l'ordre du jour du général Jean de Lattre de Tassigny commandant de la première armée. Il a été le représentant français à la signature de la capitulation allemande à Berlin, le 8 mai 1945, aux côtés d'Eisenhower, Joukov et Montgomery.

Le premier adjoint, Jean-Michel Savignac a égrainé la liste des morts pour la France de la commune avant que le Maire assisté d'une part de Mme Coustal  puis de M. Rieu ne déposent deux gerbes au pied du monument aux morts.

L'assistance présente a ensuite écouté religieusement le Chant des partisans dont les paroles françaises ont été écrite par Josep Kessel en 1943. Il était l'hymne de la Résistance française durant l'occupation par l'Allemagne nazie, pendant la Seconde Guerre mondiale.

Une minute de silence a précédé la Marseillaise.

Ensuite tous les présents se sont rendus à Cazillac où M. Pradelle leur a dit quelques mots avant de lire la lettre du Secrétaire d'État à la Défense et aux Anciens combattants puis de lire la liste des morts de la commune.

Ensuite au square du souvenir de l'Hôpital Saint Jean, H. Fenni a prononcé quelques mots pour honorer tous ceux disparus au champ d'honneur. Il a rendu hommage à Linette Coustal, ancienne combattante et à Louis Bossian affaibli par sa maladie qui n'a pas pu se déplacer aujourd'hui.

Il a réaffirmé son attachement à ce lieu emblématique de la commune consacré au souvenir face à la maison d'Albert Jaubertou, disparu l'an dernier.

Un dépôt de gerbe a précédé une minute de silence avant que ne retentissent les paroles de la Marseillaise pour clôturer ce moment de commémoration.