Commémoration du 11 novembre 1918 (2016)

Une commémoration sous le soleil
Une commémoration sous le soleil
Pendant le discours du Maire
Pendant le discours du Maire
Entre ombre et soleil, une foule attentive
Entre ombre et soleil, une foule attentive
Les habitants présents se recueillent
Les habitants présents se recueillent

Samedi 11 novembre 1916 en France et en Europe :

Au nord de la Somme, nous nous sommes emparés de plusieurs éléments de tranchées ennemies au nord-est de Lesboeufs et dans la région de Saillisel. Une contre-attaque ennemie dirigée sur ce dernier point, a été aisément repoussée. Nous avons fait des prisonniers.

 Au sud de la Somme, bombardement continu des secteurs de Pressoir et d'Ablaincourt. Sur la rive droite de la Meuse, grande activité des deux artilleries entre les carrières d'Haudromont et Damloup.

En Orient, de nouvelles attaques bulgares ont échoué sur les positions serbes, dans la boucle de la Cerna. Les avions anglais ont bombardé les gares de Porna et de Pulgovo.

Sur le front du Carso, les Italiens ont avancé en faisant des prisonniers. Les Roumains ont livré de violents combats dans la vallée de la Prahova. Action d'artillerie dans la région de Dragoslovele. La bataille continue sur l'Olt.

En Dobroudja, les Russes sont arrivés à proximité de Cernavoda (Roumanie), ayant gagné 60 kilomètres en cinq jours… (source Internet)

 

Cent ans après, jour pour jour, sur la place Henri Taillardat, le temps humide et triste de ces derniers jours avait laissé place à un agréable soleil automnal pour le plus grand plaisir des nombreux habitants de la commune qui avaient daignés se déplacer pour cette traditionnelle commémoration du 11 novembre 1918.

Le Maire a commencé son discours en rappelant les faits historiques : la mobilisation générale du premier août 1914, l’horreur effroyable de la guerre à partir du 22 août 1914 où 1 400 000 personnes trouvèrent la mort en France. Puis l’annonce du cessez-le-feu, sur le front, au son du clairon et enfin l’armistice signé le 11 novembre 1918.

Aujourd’hui, en l’absence des témoins de cette Grande Guerre, c’est désormais l’ensemble de la société française qui est dépositaire de l’héritage de « ceux de 14 ».

Habib Fenni a rappelé que chacun doit se souvenir de ces femmes et ces hommes qui se sont battus pour leur pays. Nous devons rester vigilants pour que la paix ne soit pas remise en cause par des mouvements politiques guidés par l’intolérance et la haine de l’étranger : « Soyez fiers de votre pays, soyez digne de cet héritage, soyez reconnaissants envers vos aînés., soyez conscients de la chance que vous avez d’être nés dans un pays en paix, mais surtout restez vigilants !».

Il a terminé son discours en citant les 10 sarrazacois qui sont morts pour la France en 1916, il y a 100 ans.

 M. José Monteil, ancien combattant et M. le Maire ont déposé une première gerbe et deux militaires retraités, Messieurs Bernard Alabaye et Maurice Nocaudie ont déposé une seconde gerbe avant que Marc Rossburger ne lise le texte du Secrétaire d'Etat, chargé des Anciens Combattants et de la Mémoire, M. Jean-Marc Todeschini.

Ensuite, selon la tradition, Jean-Michel Savignac, Premier Adjoint a égrainé la liste des personnes de la commune, mortes pour la France. A la demande d’H. Fenni, une minute de silence a été respectée et la Marseillaise, a conclu cette cérémonie de commémoration.

Messieurs Monteil et Fenni déposent une gerbe
Messieurs Monteil et Fenni déposent une gerbe
M. Rossburger lit le texte du Secrétaire d'Etat
M. Rossburger lit le texte du Secrétaire d'Etat