Réunion publique sur la vie locale du 03 juin 2016

Vue générale de l'assistance
Vue générale de l'assistance
Des habitants à l'écoute de leur Maire
Des habitants attentifs
Une soixantaine de personnes s'étaient déplacées
Une soixantaine de personnes s'étaient déplacées
Habib Fenni présente la situation budgétaire de la commune
Habib Fenni présente la situation budgétaire de la commune
Expliquer les choix communaux et être à l'écoute de ses habitants
Expliquer les choix communaux et être à l'écoute de ses habitants

Une soixantaine de personnes s’étaient déplacées ce vendredi 03 juin à la salle polyvalente pour la traditionnelle réunion d’échange sur la vie municipale entre la population et les élus.

Dans un premier temps le Maire a présenté la situation budgétaire de la commune. Pour le compte administratif 2015, les dépenses d’investissement s’élèvent à 222 973€ dont 163 945€ par emprunt. Les principaux postes sont : signalisation voirie (1489€), restauration de la croix du cimetière de Sarrazac (7056€), voirie communale (5742€), matériel cantonnier (576€), enfouissement des lignes (78783€), éclairage public (104241€), intérêts d’emprunts (25086€).

L’état de la dette s’élève à 343025€ pour 543 habitants au 01 janvier 2016, soit 643€ par habitant. La moyenne départementale est de 785€ par habitant.

La baisse des dotations de l’état en 2015 a été de 8695€, la même somme est envisagée pour 2016.

En ce qui concerne le budget général de la commune en 2016, les dépenses en fonctionnement sont de 447442€ et l’investissement de 165026€.

Le maire a présenté les projets pour 2016 : achat de signalisation routière, réfection du circuit électrique du moulin d’Antoine, travaux au cimetière de Sarrazac, à la mairie et à la salle polyvalente, achat d’extincteurs, paiement de travaux 2015 sur le réseau d’eau pluviale dans le bourg de l’Hôpital, éclairage public et entretien de la voierie communale. Remboursements des emprunts en cours à hauteur de 33 000€.

Ensuite H. Fenni a fait le point sur les raccordements à l’assainissement public : tous sont raccordés à Sarrazac et à l’Hôpital St Jean, plus d’un tiers ont régularisé.

Au sujet du Hameau des Pavades le maire a informé la population qu’un compromis de vente a été signé le 24 mai chez le notaire Maitre Vialettes de Martel pour la vente des 4 parcelles avec projet de 3 parcelles destinées au locatif. Le début des travaux est fixé en 2017, ce qui entraine des recettes pour la commune de 116 180 € puisque ce hameau avait été entièrement financé par la Mairie.

En 2016, le Conseil municipal a décidé d’augmenter les impôts de 2% après deux années sans augmentation, ce qui représente 6€ par habitant pour la part communale.

Jean-François Salze est ensuite intervenu pour faire le point sur le dossier de la montée en débit Internet. Il a rappelé la genèse de cette affaire initiée lors de la campagne électorale de l’hiver 2013-2014 par des demandes issues des habitants.

Après de nombreuses pérégrinations, il semblerait que nous arrivions enfin au bout du tunnel : la mise en service, avec un débit en sortie du Nœud de raccordement des abonnés (NRA) à 20Mbits/s est prévue le 01 juillet 2016.

La fibre optique est en place, les équipements sont adaptés et les lignes ont été testées, il ne reste plus qu’à migrer tous les abonnés par la société Orange. Il a insisté sur les affaiblissements importants qui existent à mesure que l’on s’éloigne du NRA. Si votre débit ne s’améliore pas après la mise en service, il faudra contacter votre fournisseur d’accès afin qu’il adapte votre contrat au nouveau débit.

Par ailleurs il a aussi informé l’assistance que le site Internet de la commune allait se moderniser dans quelques jours en passant à une version plus moderne du logiciel qui le supporte.

M. le Maire a ensuite repris la parole pour confirmer l’abandon du projet d’école nouvelle à L’Hôpital Saint-Jean et annoncé dans le cadre du rapprochement avec Cressensac, que le conseil municipal avait décidé la création d’un RPI « Cressensac-Sarrazac ». L’objectif étant le maintien de nos deux écoles pour la prochaine rentrée scolaire.

Depuis plusieurs mois, le Conseil municipal recherche désespérément un boulanger pour la commune. Toutes les démarches étant restées vaines, le CM a décidé de créer une épicerie communale avec dépôt de pain qui va ouvrir le 18 juin prochain. A cet effet Mme Cérou a été embauchée comme agent communal en contrat aidé pour 20h par semaine. Un bilan sera fait dans un an mais le maire demande à chaque habitant de jouer le jeu et de faire un effort pour faire vivre cette épicerie. Elle sera ouverte tous les matins sauf le mercredi.

Un de nos deux cantonniers, Gérard Baussian a pris sa retraite. Pour le remplacer Frédéric Bouchot a été embauché en contrat aidé 20h par semaine. Il travaillera le lundi, mardi et jeudi après-midi.

M. Le Maire a terminé cette première partie de réunion en rappelant les diverses festivités à venir dans notre commune.

Ensuite il a répondu aux questions que l'assistance a posé. Notons entres autres : ·

  • Inquiétude des parents d'élèves sur l'organisation de la prochaine rentrée·
  • L'épicerie proposera-t-elle des produits locaux ?·
  • Pourquoi ne pas regrouper Agence postale et épicerie communale ?·
  • Le projet d'école est-il définitivement enterré ?·
  • Quid de l'épicier ambulant qui vend aujourd'hui sur la commune ?·
  • Quelle destinée pour l'appartement au-dessus de l'ancienne boulangerie ?·
  • La maison Taillardat est-elle louée ?
  • La Mairie a-t-elle prévu la réfection du toit de l'ancienne boulangerie ?·
  • Pourquoi les bas-côtés des voies communales ne sont pas entretenus car c'est dangereux à certains endroits ?

Toutes ces questions auxquelles le Maire et les élus ont répondu avec grand plaisir montrent l’intérêt des habitants pour leur commune.

Pour conclure le Maire a donné rendez-vous à l’assistance dans un an pour faire un nouveau point de situation. Il a tenu a exprimer sa satisfaction pour le travail remarquable fait par les élus au service des habitants en citant en exemple le Premier adjoint, Jean-Michel Savignac et  Martial Jamis qui, le soir après leur journée, ont changé le cumulus de l’appartement de la boulangerie réalisant ainsi pour la commune une économie de 750€.