L'exposition de peinture de Sylvie Havier du 13 novembre au 13 décembre 2016

Medames Chaumeil et Havier et M. le Maire
Medames Chaumeil et Havier et M. le Maire
Le public présent le jour de l'inauguration
Le public présent le jour de l'inauguration
L'artiste avec les élèves de l'école de Sarrazac
L'artiste avec les élèves de l'école de Sarrazac

Sylvie Havier est née au début des années 60 dans le nord de la France, à Hazebrouck près de la frontière avec la Belgique. A l’âge de 14 ans, des vacances avec ses parents ont a jamais scellé le destin de cette région avec l’artiste : « je veux vivre ici, j’y reviendrais » aurait-elle dit à l’époque. Ce ne fut que quelques années plus tard, en 1997, qu'elle a eu un vrai coup de cœur pour le village quercynois de Carennac au bord de la Dordogne.

A partir de ce moment-là, elle partage sa vie entre Lille et Carennac ou elle s’installe en 2010. Tout naturellement ce sont ces deux villes qui ont eu l’honneur de recevoir sa première exposition de peinture en 2012. Puis ses toiles ont été exposées successivement à Bouillac dans l’Aveyron, à Lacapelle-Marival, à Bretenoux, à Bastogne en Belgique et à Sousceyrac. Cette année, elle a créé un atelier-galerie à Floirac dont la date d’ouverture est prévue dans quelques semaines.

Pour mieux comprendre ses toiles que les habitants ont pu admirer pendant un mois ,laissons s’exprimer l’artiste sur son ressenti et sa philosophie de la peinture :

La douceur, l’identité, la poésie de ce pays et de ses paysages révèlent la présence omniprésente de la nature et de sa richesse dans notre vie.

Alors quel meilleur thème pour un artiste que cette source inépuisable de regards sur ce qui nous entoure. Notre société et ses tourments nous bousculent tant et tant que nous perdons notre ancrage. Celui-ci est indispensable à notre équilibre personnel et la possibilité de trouver notre raison de vivre. Alors le regard de l’artiste peut nous aider à retrouver un fil conducteur personnel et abordable, celui de l’instant présent : quel est-il ? regarder, regarder et encore regarder afin d’y voir à un moment donné ce qui nous entoure….

Voilà pourquoi je peins pour découvrir la poésie du passage entre ce que l’on veut que je vois et ce que l’on peut voir. Ou est notre réalité…n’est-elle pas dans cette brume du matin, dans ce parfum que la brise nous apporte, dans notre appartenance à la nature tel qu’Edgar Morin nous le présente dans son dernier essai « Ecologiser l’homme »

Edgar Morin, Nahoum de son vrai nom, né à Paris le 8 juillet 1921, est un sociologue et philosophe français.

C’est Mme Aurore Chaumeil, deuxième adjointe, qui est à l’initiative de cette exposition inaugurée le 11 novembre 2016, après la traditionnelle commémoration  de l'armistice de 1918, par M. le Maire de Sarrazac. Dans son discours H. Fenni a parlé de la chance qu'avaient les habitants de Sarrazac de pouvoir accéder à des œuvres artistiques comme celles présentées, dans la salle des Mariages de la Mairie ,en ce jour ou celles exposées, il y a quelques temps, par James, intitulée Exode.

Lundi 5 décembre 2016, les écoles de Sarrazac et de l’Hôpital-Saint-Jean ont visité l’exposition de Sylvie Havier. En présence de l’artiste, les enfants ont manifesté de l’intérêt pour la vingtaine d’œuvres exposées. Ils ont exprimé leurs goûts et ont questionné l’artiste sur son travail et sa démarche. S’en est suivi un atelier de pratique sur le thème de l’eau et d’exploration des mélanges de couleurs primaires.

Ce fut un moment très apprécié constituant une étape dans le parcours culturel de ces élèves.

Deux tableaux importants de l'artiste
Deux tableaux importants de l'artiste
Image de l'inauguration
Image de l'inauguration