Foire aux truffes - 10 janvier 2016

C'est l'heure du contrôle des truffes
C'est l'heure du contrôle des truffes
Un joli panier primé
Un joli panier primé
Une partie de l'exposition sur l'évolution du cadastre
Une partie de l'exposition sur l'évolution du cadastre
Le traditionnel stand pédagogique
Le traditionnel stand pédagogique
Quelques exposants artisans
Quelques exposants artisans

Les mauvaises conditions météorologiques n’avaient pas freiné l’ardeur des habitants du nord du Lot qui se sont venus nombreux sentir pour les uns, acheter pour les autres ce diamant noir si rare et précieux particulièrement cette année. En effet, un déficit d’eau courant mai et surtout près de 8 semaines sans une goutte de pluie pendant les mois de juin et juillet 2015 ont détruit les jeunes plants en formation, pas assez robustes pour résister à cette longue période de sécheresse. Au début de sa croissance, une truffe ne supporte qu’une vingtaine de jours sans eau…Voilà pourquoi dans tous les marchés de la région de Lalbenque à Cuzance, la production de truffes présentée ces derniers jours est en baisse sensible par rapport à l’an dernier.

Le cinquième marché de Sarrazac a suivi cette tendance mais toutefois 15 trufficulteurs ont pu présenter 10 kg de truffes « Tuber Mélanosporum » qui se sont vendues entre 700 et 800 euros le kg et 2 kg de catégorie « Brumal », négociées à 400 € le kg. Comme c’est la tradition à Sarrazac, le stand pédagogique a connu un vif succès par la richesse des variétés de truffes présentées. Un trufficulteur passionné de la commune s’est chargé de donner les explications à tous les visiteurs présents du simple curieux à l’adepte du diamant noir. Même la caméra de France 3 Limousin a été séduite par la qualité des 15 paniers présentés et l’accueil chaleureux et convivial du marché sarrazacois.

Dans son discours, Gilles Liebus, président de la communauté de communes CAUVALDOR et vice-président du Conseil départemental a félicité les producteurs locaux pour cette belle réussite. Il a aussi précisé qu’à l’avenir il faudrait s’astreindre à mieux planter et surtout davantage irriguer afin que la production progresse et ceux malgré les sécheresses prévues dans le futur, conséquence du réchauffement climatique.

Vincent Labarthe, vice-président du Conseil régional, pour sa part, a excusé Carole Delga, la nouvelle présidente de la région, et il est revenu sur ce territoire du Nord du Lot, principale région productive de truffes. Il a plaidé pour une aide à la plantation pour une production efficace.

Jean-Claude Requier, notre sénateur s’est lui aussi félicité de l’excellente initiative de créer il y a cinq ans ce marché primé sous l’impulsion de Jean-Michel Savignac. Il a conclu son intervention en rappelant que le charme de la truffe reste son côté mystérieux.

Habib Fenni, a remercié tous les élus qui ont œuvrés pour que cette foire soit une réussite en mentionnant ses deux adjoints leaders de l’équipe organisatrice : J-M Savignac et Aurore Chaumeil.  Dans la foule présente, d’autres personnalités ont été remarquées comme le député Jean Launay ainsi que les maires de Gignac et de Cressensac.

Au palmarès de l’édition 2016, quatre prix ont été attribués : le plus beau panier communal a été décerné à M. Lucien Valadié, Le prix du plus petit panier à M. Eric Bonnet de Miers, celui du plus gros panier à Mme Monique Faurel de Baladou et enfin le panier de la meilleure qualité de truffes est revenu à M Eric Fournier de Cressensac.

Dans le vaste chapiteau installé pour la circonstance, à côté du marché aux truffes primé, se tenait un marché d’antan ou une quinzaine d’artisans exposaient et proposaient au public un large choix de produits locaux. Au milieu du marché une exposition a intéressé les visiteurs où chacun a pu découvrir l’évolution des bourgs et hameaux de la commune à travers les plans cadastraux de Napoléon à aujourd’hui.

 Les enfants de CP et de CE1 de l’école de Sarrazac ont participé à un atelier cuisine, animé par leur institutrice Hélène Albert et Aurore Chaumeil pour leur faire découvrir comment cuisiner la truffe. Le résultat de leurs travaux a été mis en valeur sur un panneau présenté lors de cette foire. Comme chaque année la traditionnelle brouillade de Jean-Luc a été appréciée.

Une bonne campagne publicitaire, que ce soit au niveau des radios locales, des journaux et par un affichage efficient dans les principaux bassins de vie de la région ont permis la venue d’une assistance nombreuse dont la plupart des visiteurs sont restés pour déguster l’excellent repas cuisiné par le restaurant local « L’Auberge de Cartassac », repas ou la reine était la truffe noire.

Ensuite la salle polyvalente de L’Hôpital St Jean s’est rapidement transformée en salle de spectacle pour permettre à Clément Bouscarel, quercynois de Creysse, de décrire tout son amour pour son pays et à travers un conte sur l’hospitalité, sujet d’actualité comme il a aimé le préciser. Ce conte assaisonné d’occitan, a passionné la centaine de spectateurs présents, c’est tout simplement la naissance de la truffe, née dans une modeste famille du causse de Martel, la famille Couderc qui grâce à sa générosité a permis à tout le territoire de s’enrichir bien avant qu’elle soit célèbre dans le Périgord.

Un conte passionnant narré par un conteur passionné qui a permis de comprendre la truffe de sa naissance à l’apogée de sa production ou plusieurs tonnes se vendaient sur le marché de Martel. De longs applaudissements chaleureux ont remercié Clément à l’issue de sa prestation.

 

 

Une partie des paniers présentés
Une partie des paniers présentés
Une affaire conclue
Une affaire conclue
Le moulin d'Antoine en miniature présent
Le moulin d'Antoine en miniature présent
Vue globale du marché aux truffes
Vue globale du marché aux truffes
Une partie de l'assistance présente
Une partie de l'assistance présente
Explications truffières sous l’œil de la caméra de France 3 Limousin
Explications truffières sous l’œil de la caméra de France 3 Limousin
Les lauréats du jour et les élus
Les lauréats du jour et les élus
140 convives dégustent un succulent repas
140 convives dégustent un succulent repas
Restauration dans la salle polyvalente
Restauration dans la salle polyvalente
Clément Bouscarel conte en occitan
Clément Bouscarel conte en occitan