Revitalisation de notre commune

 

Rappel du contexte :

Le Tribunal de Commerce de Cahors, qui avait déjà prononcé le redressement judiciaire de notre ancien boulanger, E. Mercier en mars 2012, a prononcé sa liquidation judiciaire, et donc la fermeture de la boulangerie de l’Hôpital Saint-Jean, en mars 2015.

La commune de Sarrazac n’a récupéré la libre disposition des locaux que début décembre 2015, au terme de la procédure réglementaire qui a conduit à la vente aux enchères du matériel résiduel, après l’échec  de la vente du fonds de commerce de la boulangerie, faute de candidat repreneur.

Depuis cette date, deux commerçants ambulants effectuent des tournées dans le village deux ou trois fois par semaine pour proposer aux habitants du pain, en plus de l’épicerie.

Cette solution permet, notamment aux personnes âgées non mobiles,  de disposer d’une solution palliative.


Démarches entreprises par la commune :

Début juillet 2015, M le Maire a pris contact avec la Direction régionale des entreprises de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi (DIRECCTE Midi-Pyrénées) pour examiner les conditions d’éligibilité éventuelles aux aides du  Fonds d'intervention pour les services, l'artisanat et le commerce (FISAC).

La DIRECCTE a conseillé à la commune de prendre contact avec la Chambre de commerce et d'industrie (CCI) du Lot.

Concours de la CCI du Lot :

Un animateur technique du commerce (ATC) s’est rendu, à notre demande, à la Mairie de Sarrazac, le 1er septembre 2015.

L’intéressé nous a remis une étude prévisionnelle destinée à établir le « point mort » de l’exploitation en cas de reprise, et donc les conditions de viabilité de l’entreprise en termes d’investissement et de chiffre d’affaires.

Suite à cet entretien, nous avons adressé à l'animateur le détail des tournées réalisées par le prédécesseur, indispensables pour atteindre le chiffre d’affaires prévu.

Notre interlocuteur n’a pas été en mesure de nous apporter une aide complémentaire, malgré nos sollicitations.

Concours de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat (CMA)  du Lot :

Un responsable du Relais Initiative Artisanat (RIA) de Saint Céré, dépendant de la CMA du Lot, s’est rendu à notre demande à la Mairie de Sarrazac, le 23 novembre 2015.

Nous avons établi avec lui une étude prévisionnelle incluant une approche économique, outre les investissements à prévoir ainsi que leur financement.

Il a été envisagé également de passer une annonce nationale sur le site "transentreprise.com".

Depuis cette date, nous n’avons eu aucune retombée par ce canal.

Suite à nos relances périodiques, notre interlocuteur du RIA nous a informé, en février 2016, qu’il allait rencontrer prochainement un repreneur potentiellement intéressé par notre dossier (contacté via les antennes locales de la CMA).

Il nous a été indiqué, in fine, que cette personne avait préféré reprendre une autre boulangerie dans le nord du Lot, également proposée par la CMA, qui présentait l’intérêt pour elle de faire suite à un départ en retraite du prédécesseur (avec clientèle existante à développer) et non à une liquidation (avec clientèle à reconstituer entièrement).


La revitalisation :

La fermeture de la boulangerie depuis plus d’un an a conduit la clientèle à modifier durablement ses habitudes d’achat.

Dans ce contexte, il est à craindre que la recherche d’un repreneur de plein exercice soit vouée définitivement à l’échec, un sentiment partagé désormais par notre interlocuteur à la CMA.

Pour autant, la commune ne peut rester sourde aux attentes exprimées par de nombreux habitants, qui attendent le retour d’un service de proximité en ce domaine.

Devant la carence de l’initiative privée, la commune est amenée à créer un dépôt de pain, qui sera géré en régie communale, en collaboration avec un ou plusieurs boulangers des environs. Un service d’épicerie sera couplé à cette activité, pour des raisons de complémentarité de l’offre.

Pour complémenter les produits d'épicerie basiques et afin d'offrir aux habitants du village des produits de qualité dont notre région dispose, une démarche a été entreprise pour favoriser les circuits courts avec les producteurs locaux et proposer des produits bio.

L'objectif est d'ouvrir ce commerce avant l'été. Dans ce but, le Conseil municipal a voté lors de la séance du 09 mai 2016, la création d'un budget annexe spécifique ainsi que la création d'une régie dédiée à la gestion de cette tâche.

Cette épicerie avec dépôt de pains sera ouverte dans les locaux du magasin de l'ancienne boulangerie. Une personne en emploi aidé va être recrutée. Elle disposera de 20 heures par semaine, réparties le plus judicieusement possible, afin d'offrir aux habitants une ouverture régulière et adaptée de ce commerce de proximité.


La clé du succès :

Le Maire et le Conseil municipal invitent la population de l'ensemble de la commune à un petit effort dans les habitudes individuelles. Privilégier notre commerce garantira non seulement sa pérennisation, mais aussi la vitalité du bourg de L'Hôpital Saint-Jean et par conséquent de notre commune.

Merci à tous pour votre future contribution !

Le dynamisme d'une commune,  c'est l'affaire de tous ses habitants.

 

NB : Le logement attenant à l'ancienne boulangerie sera mis en location dans les prochains jours après quelques travaux de rafraîchissement conformément à une délibération du Conseil municipal en date du 09 mai 2016.

 

M. Rossburger – J-F Salze