Cartographie du débit Internet sur la commune

Cartographie du débit Internet sur la commune en octobre 2014
Cartographie du débit Internet sur la commune en octobre 2014
La dispersion selon le débit fin 2013
La dispersion selon le débit fin 2013

 

Selon une étude d’AKamai (premier fournisseur de services de Cloud Computing et de réseaux de diffusion de contenu (CDN) pour la diffusion de médias et de logiciels), au dernier trimestre 2013, la France est classée en 35ème position, soit une place de mieux par rapport à la même période en 2012. Certes, ce n’est pas un bond de géant dans le classement mais, en y regardant de plus près, on constate que le débit moyen a progressé de 35% en passant de 4.8 à 6.6 Mbit/s, soit une hausse notable de 1.8 Mbit/s sur un an.
Malgré cette progression significative, la France est plutôt dans le bas du classement des pays européens les plus rapides. On se situe à la hauteur de l’Espagne et de la Slovaquie alors que les Pays-Bas et la Suisse trônent à plus de 12 Mbit/s de moyenne.

Et pendant ce temps là sur la commune de Sarrazac…

Quel que soit l’endroit, le débit est fluctuant.A l’ouest il ya souvent des coupures du coté du Causse, Palmeyssou, Lababourie…

Dans la partie centrale le débit est fluctuant mais guère au dessus de 2Mbit/s dans le meilleur des cas en réception avec parfois des vitesses (latence) lentes.

Au bord de la vallée de la Tourmente et de la Merlette, le débit est extrêmement faible (parfois moins de 0,5Mbit/s) permettant difficilement d’envoyer des mails ou de visualiser des sites…de l’autre coté vers Turenne ou Cavagnac certains ont 8Mbit/s.

Le gros point noir c’est La Carbonnierie, zéro débit.

 La priorité ce serait :

  • de stabiliser le débit avec une arrivé en 8Mbit/s au lieu de 2M,
  • d’offrir aux personnes de la vallée un débit correct,
  • de proposer d’installer des armoires informatiques qui permettent d’amplifier et de conserver le signal en lieu et place des répartiteurs actuels.

 Un rendez-vous est programmé avec le responsable réseaux d’Orange pour les collectivités territoriales afin d’essayer de le convaincre d’améliorer notre sort.